Aymeric Merlaud, nouveau responsable du Front national dans le Maine-et-Loire

600-399px-Merlaud

Article d’Angers info du 6 juillet 2016

Aymeric Merlaud, nouveau Chargé de mission du Front National en Maine-et-Loire présente sa vision du département et les perspectives du développement du FN en Anjou

A 24 ans, vous venez d’être désigné nouveau responsable du Front National dans le Maine-et-Loire, comment l’expliquez-vous ?

C’est une nouvelle ère pour le Front National en Anjou et je pense que cette nomination vient récompenser mon engagement sur le terrain. Aux élections régionales 2015, j’ai été élu Conseiller Régional après avoir mené la liste en Maine-et-Loire, j’ai donc pu montrer ce dont j’étais capable à ce moment-là, en animant une campagne difficile. A la rentrée 2015, j’étais à l’origine de la reconnaissance au sein de Sciences Po d’une antenne du Front National. Porter des convictions là où c’est difficile ne me fait donc pas peur.

24 ans, c’est jeune pour gérer une fédération politique et cela peut surprendre…

C’est sûr que comparé aux barons locaux comme Bourdouleix, Béchu, Laffineur, Goua et consort, qui cumulent les mandats et protègent leurs circonscriptions comme les zadistes protègent le site de Notre-Dame-des-Landes, je suis jeune. Mais je pense que c’est un atout car quand on est jeune on peut plus facilement parler d’avenir et surtout je n’ai pas leur bilan !

Quelles seront vos objectifs et vos axes pour développer le FN en Maine-et-Loire ?

Trois objectifs : le rassemblement, le renouveau et la reconquête.

Le rassemblement de toutes les bonnes volontés, de tous ceux qui ont envie que les choses changent dans le département et en France, de ceux qui sont lassés de voir toujours les mêmes têtes. Le renouvellement par l’amplification de la dynamique des dernières élections et par la présentation d’un bureau remanié à la rentrée. La reconquête enfin des d’espaces totalement délaissés par les pouvoirs publics en Anjou et notamment les espaces ruraux où je vis dans les Mauges. Nous prônons un meilleur équilibre territorial entre Angers et le reste du département et à une autre échelle entre Angers et Nantes, alors que les autres semblent être résignés face à cette métropolisation. D’autres solutions existent !

Comment allez-vous convaincre les électeurs ?

Le Brexit, la crise migratoire et la spirale du chômage confortent la crédibilité de nos analyses, il faut maintenant que les électeurs soient encore plus nombreux à franchir le pas. Malheureusement et souvent, ils se trompent encore sur ce qu’est le Front National c’est à nous d’aller vers eux. Notre nouvelle équipe sera très dynamique et ira sur le terrain.

Serez-vous candidat aux législatives ?

Ce n’est pas une question d’actualité. Aujourd’hui notre objectif unique est de battre tous les records à l’occasion des prochaines élections présidentielles avec Marine Le Pen. Nous ne sommes pas l’UMP/LesRépublicains qui se partagent les postes avant même d’avoir un candidat à la présidentielle ou un programme !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La ruralité ne se laissera pas berner par ce pacte Monsieur Retailleau

7NsRKSRI Le Pacte régional pour la ruralité, lancé en grande pompe au Louroux-Beconnais, est une vaste fumisterie.A un an des élections présidentielle, il ne s’agit que de la tentative ultime de récupération politique par la droite des espaces ruraux qui votent, en Pays de la Loire comme ailleurs, massivement pour le Front National.

36 petits millions distribués sur un budget régional de plus d’1,4 milliard d’euros ! De qui se moque-t-on ? Des ruraux précisément. C’est cette manière de distribuer les miettes des finances publiques aux villages français et ligériens qui a pour conséquence la désertification rurale, le chômage croissant et la paupérisation des espaces ruraux.

La ruralité n’est pas « has been », elle est pleine d’énergie. Le Front National veut lui donner d’autres perspectives que la relégation aux espaces périphériques. Et la première de ces perspectives est avant tout le respect de ses habitants, traités comme des citoyens de seconde zone. La ruralité fait partie de cette majorité silencieuse qui subit en silence le désastre français. Elle ne manifeste pas. Elle ne casse pas. Elle ne bloque pas.

Ainsi, nous voulons faire de la consultation des habitants ruraux quand leurs territoires subissent des mutations à marche forcée telles que la disparition de leurs villages dans le cadre des communes nouvelles voulues par le gouvernement socialiste et soutenue par la droite au niveau local[1] une obligation par le biais de référendum locaux. Il n’y aura pas de nouvelles dynamiques rurales sans lutter contre le sentiment d’abandon légitime perçu par les habitants ruraux qui voient une société française avancer sans eux.

 Ce n’est qu’après avoir résolu ce problème que d’autres politiques publiques ciblées envers la ruralité devront intervenir :

–          Au niveau national : réorientation massive des crédits accordés à la politique de la ville envers les espaces ruraux largement critiquée par la Cour de Comptes pour son manque efficacité (plusieurs milliards d’euros par an !); mise en place d’une Politique Agricole Française (PAF) en rupture totale avec les normes européennes ubuesques en matière agricole ; politiques d’orientation scolaire ouvrant des perspectives à des jeunes qui à niveau scolaire supérieur à la moyenne française se projettent moins dans des études universitaires ;

–          au niveau régional : exonération de la CVAE pour les espaces ruraux identifiés comme étant les plus en difficulté, mise en adéquation budgétaire des besoins de financement et des projets les plus stratégiques.

 

Aymeric Merlaud

Conseiller Régional des Pays de la Loire

Commission Territoires/Ruralité

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Accueil de Louis Aliot par Bernard Lahondès le 19 juin

600-399px-BLahondes Mes Chers Amis c’est très honoré que je prends la parole devant vous, d’abord Merci à tous ceux qui ont œuvré pour que ce diner Patriote soit une réussite et elle l’est

Merci d’être venus nombreux pour accueillir Notre Vice-président et Député Européen LOUIS ALIOT,

Mais aussi Notre Député européen du Grand Ouest, Gilles Lebreton,

Pascal Ganat Président du groupe FN pour les Pays de Loire et tous nos Élus Régionaux.

Cher Louis,

Je tiens à vous présenter notre fédération, 7 circonscriptions, 21 cantons, 800 000 habitants, 605 Adhérents et tous prêts à passer à l’action.

Mais d’abord permettez-moi de vous recevoir ici dans cette belle province d’Anjou avec un peu d’histoire, je dis province car historiquement les Pays de la Loire existaient bien avant sous forme de Duché.

De Laval à Craon en Mayenne, de La Roche sur Yon à Machecoul en Vendée, du Comté du Maine où la Sarthe a toute sa place du Lude à La Flèche et bien d’autres encore comme St Erblon jusqu’aux portes de La Guerche de Bretagne, en Loire Atlantique.

Ce Duché, notre Anjou à offert à la France une grande part de son histoire parmi ces Hommes et ces Femmes, une Femme particulièrement me tiens à cœur… Yolande d’Aragon Duchesse d’Anjou Reine de Sicile née à Perpignan.

C’est ce lien qui nous unis à vous cher Louis, « l’Aragon », en effet la Maison d’Anjou s’uni à l’Aragon dès l’An 1296 avec Blanche d’Anjou et Jacques II d’Aragon de ses dix enfants tous feront souche en Aragonais, Midi-Pyrénées et Aquitaine.

Yolande II d’Aragon Une Femme de caractère que l’on dit être la plus belle Femme du Royaume tant en Beauté qu’en Intelligence, fine diplomate et redoutable en matière de décision concernant les affaires d’état.

C’est elle qui de part sa vision avec Jeanne d’Arc va développer le premier sentiment Patriotique mot qui nous est cher et grâce à Jeanne d’Arc se sentiment se diffusera à grande échelle à travers la France.

C’est elle encore qui demande à son fils René en stationné en Lorraine de mettre tout en œuvre pour que Jeanne d’Arc puisse rejoindre le dauphin Charles à Chinon.

C’est elle qui ouvrira les trois fronts afin d’y semer la discorde, L’Anglais, la Bourgogne et la Bretagne

C’est elle qui arrange le financement de l’armée de Jeanne qui part au secours d’Orléans.

C’est Elle qui uni sa Fille Marie d’Anjou au Dauphin et futur Charles VII.

C’est elle qui est chargée d’une des enquêtes les plus délicates sur Jeanne d’Arc son procès en virginité à Poitier. Qui constate sa virginité et la déclarera « Pucelle ».

C’est elle encore qui rejette la demande de la reine de France Isabeau de renvoyer Charles (devenu dauphin après la mort de ses frères) à la cour. On rapporte qu’elle répondit Nous n’avons pas nourri et chéri celui-là pour que vous le fassiez mourir comme ses frères, devenir fou comme son père ou devenir anglais comme vous. Je le garde près de moi. Venez le prendre si vous l’osez. Et la Reine de France n’osa jamais.

Le roi Louis XI lui-même affirma que sa grand-mère avait « un cœur d’homme dans un corps de femme ».

        L’Anjou « Cher Louis » est une terre d’histoire « des Plantagenêt, ou vous pourrez si le vent vous ramène ici admirer les gisants d’Aliénor d’Aquitaine, de Richard Cœur de Lion en l’abbaye de Fontevrault ».

        Aux Bourbons, en passant par le Guerres de Vendée, chaque pas que l’on fait sur cette terre est chargé de cette histoire. Ou encore la Vraie croix d’Anjou conservée à Baugé et qui par un heureux choix deviendra la Croix de Lorraine.

        Enfin si un lien réel existe entre vous et nous il suffit de lire le blason du Roi René qui en son centre se trouve les Armes d’Aragon couleurs qui vous sont chères faites de bandes verticales sang et or.

Et comme rien n’est simple en Anjou vous pourrez remarquerez qu’au cœur des Armes Royales de la Maison d’Espagne trône en son centre les Armes d’Anjou car les Rois d’Espagne sont Duc d’Anjou depuis l’avènement de Yolande d’Aragon et c’est Louis XX Roi d’Espagne qui en porte le titre de Duc d’Anjou aujourd’hui.

Les élections présidentielles auront lieu le 23 avril et 7 mai, moi qui suis Maire je me demande bien qui est le crétin qui à choisi cette date la veille d’un 8 Mai jour de commémoration et de surcroit fera un week-end à rallonge.

Dans un An jour pour jour nous serons au lendemain des élections législatives qui auront lieu Le 11 et 18 juin 2017 elles seront terminées et seul le travail fourni nous aura donné raison pour assoir une assemblée au service de Notre Présidente Marine Le Pen.

Ces élection seront l’objet de grandes campagnes de manipulations en tout genre médiatiques surtout, nous Militants, Élus, cadres du Front National sommes bien placés pour le savoir, il nous faudra garder la tête froide et les idées claires, il sera important d’avoir de bon repères, les reins solides et les pieds ancrés au sol pour ne pas vaciller. 

Dans une élection parfois quelques voix font la différence et elles se gagnent par l’argumentation, soit par la conviction ou par le vécu, mais surtout par l’information.

Voilà mes Chers Amis il est temps de laisser la parole à plus important que moi, mais avant de vous quitter j’aurais un mot en occitan que je vous demande de faire vôtre et ce mot je le sais cher à notre Vice Président.

Parce que ces élections nous allons tout faire pour les gagner et donner la victoire  A notre Présidente Marine Le Pen

« Y Sempre Endavan »  que je traduirais comme

« Toujours en Avant »

Une belle devise que Louis Aliot ici présent à fait sienne 

Vive Marine Le Pen Vive Le Front National Vive La France

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La ruralité mérite mieux que la politique-spectacle

pascal GANNAT Bruno RETAILLEAU a décidé de délocaliser à Louroux-Béconnais durant toute une matinée l’ouverture de la Séance plénière du 23 juin, puis faire retourner toute l’assemblée à Nantes dans l’après-midi.

Cette décision traduit, selon M. Retailleau, la volonté du Conseil Régional de se préoccuper de l’avenir des territoires ruraux et de casser l’image d’institution métropolitaine éloignée qu’elle a auprès de ses habitants. Le Groupe des 13 conseillers régionaux FN / RBM ne peut que partager ce constat d’éloignement et de délaissement des territoires de la ruralité, mais estime que leurs habitants méritent mieux que de voir passer des cars d’élus et de fonctionnaires qui ne feront qu’une halte rapide avant de retrouver le confort de l’hémicycle régional.

Le Front National a fait de la ruralité une priorité de l’action régionale et notre Groupe d’élus régionaux a développé de nombreuses propositions concrètes depuis la campagne électorale de l’automne dernier : priorité à la ruralité, délaissée au profit des « quartiers et zones urbaines » livrés à une immigration incontrôlée et aux trafics en tous genres bien que dotés de milliards d’Euros depuis 40 ans, réaffectation massive des investissements pour réduire les zones blanches et grises numériques, amélioration de la desserte routière et ferroviaire des territoires, maintien des services publics de proximité et développement des maisons de santé, soutien aux commerces et artisans de centre-bourgs par une exonération de la part régionale de la CVAE (ex Taxe Professionnelle), …

La majorité est en cours d’élaboration d’un Pacte pour la Ruralité qui, nous le craignons, ne sera qu’un catalogue de bonnes intentions assorti d’une importante campagne de communication et, hélas, de très peu d’actions concrètes faute de moyens.

C’est pour cette raison que nous nous interrogeons sur l’utilité de cette délocalisation symbolique et que nous envisageons de boycotter ce qui a tout d’une opération de récupération politique, dont le coût sera bien entendu à la charge du contribuable régional. La ruralité attend une rupture avec la loi NOTRE et la métropolisation voulue par BRUXELLES, et surtout des actions concrètes et pérennes concertées avec les élus ruraux, accompagnées des investissements à la hauteur des besoins réels.

M. RETAILLEAU, est-ce vraiment sérieux de jouer les sous-préfets aux champs d’Alphonse DAUDET ?

Pascal GANNAT.

Président du groupe Fn au Conseil régional des Pays de la Loire.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Tarifs du conservatoire : nous ne sommes pas des gueux Monsieur le Député

7NsRKSRI L’auto-proclamé roi de Cholet Gilles Bourdouleix prend vraiment les habitants des Mauges pour des gueux en leur imposant un accès au Conservatoire du Choletais sept fois plus cher que les habitants de la CAC (de 1548€ à 1936€ contre 220€) et deux fois plus cher que les habitants hors CAC (880€).

Pour les maugeois c’est la double peine. D’une part, nous subissons les communes nouvelles non souhaitées et d’autre part nous subissons les discriminations injustes du monarque choletais pour l’accès à des services publics inexistants sur notre territoire.

En tant qu’administrateur de l’Orchestre National des Pays de la Loire (ONPL) et membre de la commission ruralité au Conseil Régional, je réaffirme que l’accès à la culture musicale en zone rurale doit être profondément encouragé.

La fausse guéguerre entre les élus des communes nouvelles des Mauges et l’archi-cumulard Gilles Bourdouleix (Président de la CAC, Maire de Cholet, Député) a assez durée. Alors qu’il soutenait Madame Volant, maire déléguée de Saint-Macaire-en-Mauges, aux élections départementales en pleine constitution des communes nouvelles, Monsieur Bourdouleix s’entête à prétendre qu’il était opposé à ces dernières. Cette posture sert de prétexte pour prendre des décisions qui vont à l’encontre de l’intérêt général dont nous, les habitants des Mauges, sommes in fine  toujours les victimes.

Aymeric Merlaud

Conseiller Régional des Pays de la Loire

Administrateur de l’Orchestre National des Pays de la Loire

Habitant de Sèvremoine

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Banquet Patriotique le 19 juin 2016 en présence de Louis Aliot

fn 49 _19juin

Modalités pratiques :

Tarifs :

  • Adhérents à jour de cotisation : 25 €, avec possibilité de faire profiter une personne supplémentaire de ce tarif
  • Sympathisants : 30 €, une réduction de 5€ sera appliquée pour toute demande d’adhésion envoyée avant le 19 juin

Le paiement s’effectue au moment de la réservation, de préférence par chèque à l’ordre du FN49. Merci de renvoyer votre bulletin de réservation à l’adresse suivante :

FN49, BP 72124, 49021 Angers Cedex 2

Vous recevrez par mail ou téléphone la confirmation de votre réservation.

Au menu du banquet patriotique :

  • Apéritif
  • Entrée
  • Plat
  • Dessert
  • Café

Pour télécharger et imprimer votre bulletin de réservation : FN 49 invitation 19 juin (format PDF)

Pour télécharger et imprimer votre Bulletin d’adhésion au Front National : 6 – Bulletin d’adhésion A4

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail